¡¡¡¡DIMBALI!!!

Al igual que hace poco os presentábamos nuestro logo, ahora os presentamos nuestro nombre, o apellido!! Y es: DIMBALI.

¡¡VAMOS POCO A POCO, PORQUE VAMOS LEJOS!!

Podría haber sido cualquier otro, pero entre ese torbellido de ideas y nombres que van y vienen, se ha quedado este. Y os queremos contar qué significa.

En la lengua Wolof, que la hablan en etnias de Senegal, Gambia y Mauritania (quizás en otros lados también), Dimbali (tb Dimbale) significa AYUDAR, APOYAR, SOCORRER, ECHAR UNA MANO.

Y qué mejor definición para nuestra Red: LA GENTE QUE ECHAMOS UNA MANO. ( o las dos o lo que haga falta).

Podría haber sido un nombre en castellano, en árabe o francés, pero nos ha llegado este. Y aunque no dejaremos de ser LA RED, o LA RED DE JEREZ,  ahora somos también DIMBALI.

 

logo dimbali.jpg

La vida sin papeles

L’ACCES AUX DROITS SOCIAUX

Tu n’as PAS un permis de residence en vigueur MAÍS tu as droit à
– Droit à l’asistance medicale
– Droit à la scolarisation de tes enfants

Chapitre 6 du guide Welcome to Europe. Pour plus d’informations

Chapter 6 of Welcome to Europa Guide. For more information:

https://w2eu.info/spain.en.html

En English bottom.

LA VIE EN SITUATION IRRÉGULIÈRE

Sans permis de séjour espagnol, vous n’avez pas droit au logement ou à l’aide économique de l’État. Cependant, vous avez droit aux services sociaux de base, tels que lessoins,l’éducationde vos enfants et la protection en cas de violence ou de discrimination. Il existe également plusieurs organisations qui soutiennent les personnes en situation irrégulière et qui peuvent vous aider à trouver un endroit pour dormir. Essayez de trouver celles quisont dans votre ville. (☞ chap. 12 : Contacts).

☀ ATTENTION Il esttrèsimportant de procéder à l’enregistrement civil (empadronamiento) à l’endroit où vous voulez rester, afin d’obtenir le droit aux services sociaux, comme la carte de santé.

☀ POUR LES FEMMES Si vous êtes victime de violence sexiste (☞ chap. 13 : Glossaire), vous avez le droit d’être protégée, quel que soit votre statut. Dans ce cas, vous devez contacter les organisations qui soutiennent lesfemmes migrantes. (☞ chap. 12 : Contacts pour les femmes). Il existe également des services gouvernementaux spéciaux pour les femmes, appelés des « institutions pour femmes » (en espagnol : « Instituto de la Mujer »). Vous pouvez lestrouver dans la plupart des villes.

ACCÈS AUX SOINS

En Espagne,toute personne a droit aux soins médicaux d’urgence (accidents ou maladies nécessitant des soins immédiats), quel que soitson statutjuridique.Vous pouvez toujours vous rendre dans les services d’urgence (« Urgencias ») de n’importe quel hôpital, et ils ont l’obligation de s’occuper de vous. Dans la pratique, le type de soins que vousrecevez dépend du personnel de l’hôpital et de votre capacité à faire valoir vos droits en espagnol. C’est pourquoi il est toujours bon d’aller à l’hôpital avec un-e ami-e qui parle bien espagnol. Si vous avez moins de 18 ans, ou si vous êtes enceinte (pendant la grossesse, l’accouchement etles soins aprèsl’accouchement), vous avez tous les droits aux soins de santé espagnols, y comprisles gynécologues et psychologues, etc.

☀ A RETENIR si vousréussissez à obtenirla carte de santé espagnole (« tarjeta sanitaria »), vous pouvez accéder au système général de soins de santé comme tout citoyen espagnol.

ACCÈS À L’ÉDUCATION

Il est possible d’étudier en Espagne même si vous avez plus de 18 ans et sans statut légal. Si vous aves procédé à l’enregistrement civil (empadronamiento), vous pouvez vousinscrire à des cours de langue, à l’enseignement public officiel ou à une formation professionnelle. Ce n’est pas facile, mais c’est faisable ! Pour plus d’informations, consultez le chap. sur l’éducation en Espagne.

ATTENTION vous pouvez étudier sans statut légal, mais pour obtenir votre diplôme, vous aurez besoin d’un passeport.

☀ A RETENIR L’obtention d’un diplôme ou d’un diplôme professionnel d’un pays de l’Union européenne est très importante pour votre avenir en Europe, carles diplômes d’autres paysne sontsouvent pasreconnus. Conservez tous vos diplômes et autres documents relatifs aux cours que vous avez suivis dans un endroit sûr, ils vous seront d’une grande utilité lors de votre demande de permis de séjour.

TRAVAIL

Si vous n’avez pas la carte rouge du demandeur d’asile (« Tarjeta Roja »☞chap. 13 : Glossaire), vous n’êtes pas autorisé à travailler légalement, tant que vous n’avez pas obtenu votre permis de séjour. Vous pouvez toujours travailler, mais vousserez un travailleursans papiers.

Il y a beaucoup d’offres d’emploi pour les travailleurs sans papiers en Espagne, en particulier dans les secteurs de l’agriculture et de la restauration. Vous avez moins de protection lorsque voustravaillez sans contrat. Vous pourriez vousfaire escroquer ou vos droits pourraient ne pas être respectés. Rappelez-vous que même si vous n’avez pas de papierslégaux, vous pouvez tout de même revendiquer vos droits en tant que travailleur. C’est pourquoiil esttrèsimportant que vous sauvegardiez et conserviez tout ce qui peut servir de preuve, comme les factures, les photos, les chèques, etc. Il est également bon de garderles contactsdes personnes qui peuventtémoigner que vous avez travaillé et que vous avez droit à votre salaire. Il est également bon de prendre contact avec les syndicats de votre ville, comme par exemple le « syndicat des vendeurs ambulants » (Sindicato Popular deVendedores Ambulantes) ou les syndicats SOC/SAT, CNT, CCOO.

QUE FAIRE LORSQUE L’ON VOUS DEMANDE VOS PAPIERS ?

Même si vous avez procédé à l’enregistrement civil (empadronamiento) et que vous avez votre carte de santé et un passeport en cours de validité, techniquement votre statut esttoujoursirrégulier. Cela signifie que si la police demande à voir vos papiers, elle pourrait vous arrêter. Il y a certaines choses que vous pouvez faire pour essayer d’éviter d’être détenu :

► Montrez-leur tous les papiers que vous avez :

► Toutes les demandes que vous avez faites et quisonttoujours en cours de traitement. C’esttrèsimportant, car montrer que vous êtes au milieu d’une procédure légale de demande de permis de séjour ou d’asile peut vous empêcher d’être expulsé.

► Votre document d’enregistrement civil (empadronamiento) ou toute autre preuve d’adresse,telle qu’un contrat de sous-location, un bail ou une facture de location que vous avez payée.

► Documents qui montrent que vousfaites partie d’une association ou d’une ONG

► Ne défiez pas la police, ne les laissez pas vous provoquer,restez calme.

► Ne parlez pas beaucoup, répondez seulement aux questions qui vous sont posées et essayez de parler en espagnol.

English

LIFE WITHOUT LEGAL STATUS

Without a Spanish residence permit, you don’t have the right to housing or economic assistance by the state.However, you do have the right to basic social services, such as health care, education of your children and protection in case of violence or discrimination. There are also several organisations thatsupport people without legal status and they can help you to find a place to sleep. Try to find the ones the ones in your city (☞ chap. 12 : Contacts).

☀ ATTENTION It is very important to do the civil registration (empadronamiento) in the place you want to stay, in order to gain the right to social services, such as a card for health care services.

FOR WOMEN If you are a victim of gender violence (☞chap. 13 : Glossary), you have the right to be protected, no matter what your immigration status is. In this case you should contact organisationsthatsupport migrant women (☞ chap. 12 : Contacts for women). There are also special governmental services for women, organised in “women’s institutions” (Spanish:Instituto de la Mujer). You can find these in most cities and towns.

ACCESS TO HEALTH CARE

In Spain, every person hasthe right to emergencyhealthcare (accidents or diseasesthatrequire immediate care), no matter what their legal statusis. You can always go to the accidents and emergencies wards (Urgencias) of any hospital, and they have an obligation to take care of you. In practice, whether you receive care and what kind of care it is, depends on the staff of the hospital and on your ability to demand your rights in Spanish. Thisis why itis always a good idea to go to the hospital with a friend who speaks Spanish well. If you are under 18, orif you are pregnant (during your pregnancy, during childbirth and care afterthe birth) you have fullrightsto regular Spanish health care, including gynecologists and psychologists etc.

☀ REMEMBER If you manage to get the Spanish health card (tarjeta sanitaria) you can access the general health care system just as any Spanish citizen.

 ACCESS TO EDUCATION

Itis possible to study in Spain even if you are over 18 and withoutlegal status. If you have done your civil registration (empadronamiento), you can sign up forlanguage courses, for official state education or for professional training. It is not easy but it can be done! For more information look at ☞ chap. 3.3: Education in Spain.

ATTENTION You can study without legal status, but to actually get your degree, you will need a passport.

☀ REMEMBER To get a degree or a professional diploma from a European Union country is very importantfor your future in Europe, since degrees and diplomasfrom other countries are often not recognised. Keep all your diplomas and other documentation about courses you have done in a safe place,they will help you a lot when applying for your residence permit.

WORK

If you don’t have the red card of an asylum seeker (« Tarjeta Roja » ☞ chap. 13 : Glossary), you are not allowed to legally work, until you get yourresidence permit. You can still work, but you will be an undocumented worker. There are a lot of job offers for undocumented workers in Spain, especially in the agricultural and catering sectors. You have less protection when you work without a contract. You might be cheated or yourrights might not be respected. Remember that even if you don’t have legal papers, you can still demand your rights as a worker. For this reason it is very important that you save and keep anything that can be used as evidence,such as bills, photos, checks etc. It is also good to keep the contacts of people who can testify that you have been working and have the right to your salary. It is also a good idea to get in touch with the trade unions in your city, as for example the Union of Ambulant Sellers(Sindicato Popular de Vendedores Ambulantes) or the workers unions SOC/SAT,CNT,CCOO.

WHEN YOU ARE ASKED TO SHOW YOUR DOCUMENTS

Even if you have done your civil registration (empadronamiento), and have your health card and a valid passport, technically your statusisstill irregular. This means that if the police ask to see your papers, they might detain you. There are some things you can do to try to avoid being detained:

► Show them all the papers that you have:

► All the applications you have made and that are still in process. This is very important, because showing that you are in the middle of a legal process of applying for residence permit or asylum can keep you from being deported.

► Your civilregistration document (empadronamiento) or other proof of address, such as a subletting contract, a lease, or a rental bill that you have paid.

► Documentsthatshow you form part of an association or NGO

► Donot challengethepolice,don’t letthem provoke you,stay calm

► Don’t speak a lot, only answer the questions you are asked and try to speak in Spanish.

La Red en los medios locales

En esta entrada del blog lo que pretendemos es hacer un  pequeño resumen de la aparición de la Red de inmigrantes de Jerez en medios de información escrita locales, desde sus inicios el pasado verano.

El objetivo no es más que tengáis una referencia sobre la Red y, para quienes no nos conozcan aún mucho, que podáis ver un poco de nuestro recorrido en tan poco tiempo a través de algunos medios que han querido darnos voz.

Agradecemos desde aquí a cada medio, cada colectivo o persona que nos da voz en cualquier momento.

20.07.2018 https://www.lavozdelsur.es/en-busca-de-la-dignidad-de-los-inmigrantes/

Captura

29.08.2018

https://www.lavozdelsur.es/el-arte-como-via-para-ayudar-a-los-inmigrantes/

Captura.PNG

19.11.2018

https://www.diariodejerez.es/jerez/Concentracion-defender-acogida-menores-inmigrantes_0_1301870295.html

Captura.PNG

17.12.2019

https://www.lavozdelsur.es/la-ong-vasca-que-cruza-la-peninsula-para-vestir-a-jovenes-inmigrantes/

Captura.PNG

30.01.2019 https://www.lavozdelsur.es/dos-marroquies-de-18-anos-en-la-calle-tras-ser-rechazados-por-el-albergue-municipal-de-jerez/

Captura.PNG

31.01.2019 https://www.lavozdelsur.es/el-gobierno-local-sostiene-que-el-albergue-municipal-atiende-a-todas-las-personas-sin-distincion/

Captura.PNG

24.02.2019 https://www.lavozdelsur.es/tres-chicos-africanos-en-la-calle-despues-de-ser-considerados-arbitrariamente-mayores-de-edad/

Captura.PNG

06.03.2019 https://www.lavozdelsur.es/mamadou-el-nino-pescador/

Captura

17.03.19 https://www.lavozdelsur.es/no-soy-racista-pero-que-trabajen-en-su-pais-la-pesca-i/

Captura.PNG

La Red en Canal Sur Radio-Jerez Hora Sur

Os dejamos aquí el enlace de Jerez Hora Sur, en su tramo de información local de Jerez, en el que nuestro compañero Paco habla sobre la denuncia que venimos realizando sobre las irregularidades y falta de rigor con las pruebas oseométricas a menores inmigrantes en España.

Sobre el minuto 08:05 denunciamos las formas y las pruebas de catalogación de mayores de edad a los MENA (Menores Extranjeros No Acompañados ) por parte de la Junta de Andalucía, mediante la prueba oseométrica, que no garantiza la certeza del dato obtenido. A la vez animamos al ACOGIMIENTO de extutelados, como ya hacen 40 familias en Andalucía.

http://www.canalsur.es/radio/programas/jerez-hora-sur/detalle/234.html?video=1405880&fbclid=IwAR0sF9E55azASj5jT8X5b4OnHcOWU-b8CnleR-yxbScoQTOZz0cxZlSal50

Captura

La Red en Frontera Radio

DEMANDE D’ASILE EN ESPAGNE / TO APPLY FOR ASYLUM IN SPAIN

In English belowlogo

FRANÇAIS

Il existe deux types de protection internationale en Espagne : l’asile et la protection subsidiaire. Lorsque vous faites une demande d’asile, vous faites automatiquement une demande pour les deux types d’asi- le, et l’État décidera lequel vous sera accordé.

L’asile est la protection accordée aux réfugié-e-s. Selon la loi, toute personne qui se trouve hors de son pays et qui craint avec raison d’être persécutée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, répond aux critères de ce type de protection.

Une protection subsidiaire est accordée aux personnes qui ne remplissent pas les conditions re- quises pour obtenir l’asile, mais qui risquent sérieusement de subir des blessures graves (peine de mort, torture, traitements inhumains ou dégradants ou menace grave pour

leur vie et leur intégrité dans les conflits armés). Il existe également une protection pour des raisons humanitaires qui peut être accor- dée pour d’autres raisons que celles mentionnées ci-dessus.

d’attente jusqu’à votre premier entretien (qui peut durer plusieurs mois), le papier qui vous a été remis avec la date de l’entretien peut vous protéger contre la dé- tention et les tentatives d’expulsion, conservez-le donc soigneu-

COMMENT, QUAND ET OÙ DEMANDER L’ASILE (PROCÉDURE)

En Espagne, vous pouvez deman- der l’asile dans les bureaux chargés de l’asile et des réfugié-e-s ou dans un commissariat de la police na- tionale. Vous pouvez également faire une demande dans les aéro- ports et les CIEs (Centres de dé- tention pour étrangers ☞ chap. 13: Glossaire) si on cherche à vous expulser. La demande d’asile à la frontière n’est possible qu’à Melilla, et seulement dans certaines cir- constances. Pour plus d’informa- tions, voir ☞ chap. 2.1. Par Ceuta et Melilla. Lorsque vous demandez l’asile, vous obtenez un rendez- vous avec la police pour votre pre- mier entretien. Cet entretien mar- que la date de début de votre de- mande d’asile. Pendant le temps sement et gardez-le sur vous tout le temps. Un mois après votre pre- mier entretien, les autorités déci- deront si vous pouvez poursuivre la procédure. Il est très important de préparer votre histoire bien avant le premier entretien (☞ chap. 4.3  : Comment préparer votre his- toire). Si vous obtenez une réponse positive, vous recevez votre pre- mière « carte rouge » (« tarjeta roja » ☞ chap. 13 : Glossaire) qui est un document important en tant que demandeur d’asile. Si vous obtenez une réponse négative, vous avez un mois pour faire appel devant un juge.

☀ A RETENIR

Si vous avez remis votre passeport, l’office chargé du droit d’asile vous le confisquera au cours de la pro- cédure. Si la décision est négative, on vous le rendra et vous aurez 15 jours pour quitter le pays. Si vous ne partez pas au bout de ces 15 jours, vous entrez en situation irrégulière.

VOS DROITS EN TANT QUE DEMANDEUR D’ASILE

En tant que demandeur d’asile, vous avez le droit de ne pas être expulsé pendant le traitement de votre demande, de bénéficier d’une assistance juridique et d’une   raduction qui sont gratuites, d’avoir la tarjeta roja (« carte rouge »), ainsi que le droit que les autorités de votre pays ne soient pas informées que de votre présence en Espagne.
Avec la carte rouge, vous avez droit aux soins, à des cours d’espagnol et à une formation professionnelle. Vous devez renouveler votre carte tous les six mois. Au bout de six mois (lors de son premier renouvellement), vous obtenez le droit de travailler et vous pouvez chercher du travail en tant que « cuenta ajena » (employé salarié) ou « cuenta propia » (employé à son compte) (☞ chap. 13 : Glossaire).
☀ A RETENIR
Il est très important d’insister pour recevoir une formation ou une préparation  professionnelle avant d’obtenir votre permis de travail afin d’avoir de meilleures chances de trouver un emploi.

COMMENT PRÉPARER VOTRE HISTOIRE PERSONNELLE ET VOTRE ENTRETIEN

Il y aura plusieurs entretiens avec la police au cours desquels vous devrez raconter votre histoire. Ces informations seront ensuite utilisées pour décider si vous avez droit à la protection de l’État espagnol.
La crédibilité de votre histoire est d’une importance cruciale pour le succès de votre demande. Vous devez raconter votre histoire avec beaucoup de détails et avec les dates
exactes des événements qui vous ont poussé à quitter votre pays. Vous devrez également parler de ce qui s’est passé pendant votre voyage vers l’Espagne.

4.3.1. Ce qu’il faut savoir pour votre demande

Sont considérés comme motifs d’octroi de l’asile les persécutions personnelles (attaques ou menaces personnelles contre vous du fait de votre appartenance à un certain groupe politique, ethnique ou re- ligieux, ou en raison de votre se- xualité), les conflits armés ou les maladies et affections qui ne peu- vent être traitées dans votre pays de résidence.

☀ ATTENTION

La pauvreté ou le manque général de liberté ne sont pas des raisons suffisantes pour obtenir l’asile

Preuve valide

Assurez-vous que votre histoire est étayée par des preuves. Cela la rendra beaucoup plus crédible aux yeux des autorités. Cette preuve peut consister en :

► Photographies de situations et/ou de lieux qui apparaissent dans votre histoire

► Lettres, courriels ou messages Facebook ou WhatsApp qui appu- ient votre histoire

► Articles de journaux sur des événements qui font partie de votre histoire ou dans lesquels vous êtes mentionné (par ex. des attaques terroristes, toute forme de résis- tance politique, etc.

Au cours de l’instruction de votre dossier, vous devrez vous rendre à plusieurs entretiens. Il est très important que votre histoire soit cohérente et exactement la même à chaque fois, sans contradictions, puisque la police écrira chaque dé- claration. Il est conseillé de mettre votre histoire par écrit avec le plus de détails possibles et de l’étudier plusieurs fois jusqu’à ce que tout soit clair dans votre mémoire. Fai- tes cela avant votre premier en- tretien, pour vous assurer de ne rien oublier et de ne pas donner des dates erronées, etc.

LES RÉSULTATS POSSIBLES DE VOTRE DEMANDE D’ASILE ET LEURS CONSÉQUENCES

4.4.1.  Décision positive

Si vous bénéficiez de l’asile ou d’une protection humanitaire, vous avez le droit d’obtenir des docu- ments d’identité légaux de l’Es- pagne. Il s’agit d’une carte de séjour et d’un N.I.E. (numéro d’identifi- cation pour les ressortissants étran- gers ☞ chap. 3.4.1 : N.I.E.). Ceux- ci vous donneront le droit de vivre et de travailler légalement en Es- pagne. Cette résidence doit être renouvelée tous les cinq ans. Vous pouvez également demander un document de voyage, qui vous don- ne le droit de voyager dans tous les pays du monde, sauf dans votre pays d’origine. Il est également possible que l’on vous accorde une protection humanitaire dans des circonstances exceptionnelles. Elle devra être renouvelée chaque an- née.

Décision négative

Si vous obtenez une décision né- gative concernant votre demande d’asile, contactez immédiatement votre avocat. Vous avez un mois pour faire légalement appel de cette décision. Si vous avez traversé toutes ces procédures et que la dé- cision est toujours négative, vous pouvez toujours demander l’asile une deuxième fois. Dans le cas où il serait refusé à nouveau, vous pouvez essayer d’obtenir votre per- mis de séjour sur la base de l’arraigo (☞ chap. 7 : Permis de séjour en Espagne)

ENGLISH

APPLY FOR ASYLUM IN SPAIN

There exist two types of interna- tional protection in Spain: asylum and subsidiary protection.
When you apply for asylum you auto- matically apply for both types, and the state will decide which one you are granted.
Asylum is the protection granted to refugees. According to the law, anyone who is outside of their country and has a well-founded fear of facing persecution because of their race, religion, nationality, belonging to a certain social group or political opinion, fit the criteria for this type of protection.
Subsidiary protection is granted to people who do not meet the re- quirements for asylum but would be at serious risk of suffering severe injury (death penalty, torture, in- human or degrading treatment or serious threat to life and integrity in armed conflicts).
There also exists protection for humanitarian reasons, which can be granted for other reasons than those mentioned above.

HOW, WHEN AND WHERE TO APPLY FOR ASYLUM (PROCEDURE)

In Spain you can apply for asylum in the asylum and refugee offices or at a police station of the national police. You can also apply in air- ports and CIEs (detention centers
☞ chap. 13 : Glossary) in case they want to deport you. Applying for asylum at the border is only pos- sible in Melilla, and only under certain circumstances. For more information, see ☞ chap. 2.1. Par Ceuta et Melilla. When you ask for asylum you are given an appoint- ment with the police for your first interview. This interview counts as the start date of your asylum application. During the waiting time until your first interview (which can last up to several months) the paper you are given with the date of the interview can protect you against detention and attempts to deport you, so keep it safe and keep it
on you at all times.

GUIDE WELCOME TO SPAIN

One month after your first inter- view the authorities will decide if you can continue the process.
It is very important to prepare your story well before your first inter- view (see chapter how to prepare). If you get a positive answer you are issued your first “red card” (“Tarjeta Roja”). If you get a positive answer you are issued your first “red card” (“Tarjeta Roja» ☞ chap. 13 : Glossary) your document as an asylum seeker. If you get a ne- gative answer, you have one month to appeal this decision to a judge.
☀ REMEMBER
If you have handed in your passport the Asylum Office will confiscate it during the procedure. If the de- cision is negative they will hand it back to you and you have 15 days to leave the country.
If you don’t leave within these 15 days you will be staying irregularly.

YOUR RIGHTS AS AN ASYLUM SEEKER

As an asylum seeker you have the right to: not be deported during the time your application is hand- led, free legal assistance and trans- lation, carry the Tarjeta
Roja (red card) as documentation, and the right that the authorities of your country are not told that you are in Spain. With the red card you have the right to health care, Spa- nish courses and vocational trai- ning. You have to renew your card every six months. After six months (the first time you get it renewed) you get the right to work, and you can look for work as “cuenta ajena” (being employed) or “cuenta pro- pia” (self-employed) (☞ chap. 13 : Glossary).
☀ REMEMBER
It is very important that you insist on being given some vocational training or labour preparation be- fore you get your permission to work in order to have better options when finding jobs.

HOW TO PREPARE YOUR PERSONAL STORY AND YOUR INTERVIEW

There will be several interviews with the police in which you will need to tell your story. This will then be used to decide whether to grant you the right to protection by the Spanish state. The credibility of your story is of crucial impor- tance for the success of your ap- plication. You have to tell your story with lots of details and with exact dates of any events that cau- sed you to leave your country. You will also have to speak about what happened during your journey to Spain.

Relevant things for your application

The following things qualify as reasons for granting asylum: per- sonal persecution (attacks or thre- ats to you personally because you belong to a certain political, ethnic or religious group, or because of your sexuality), armed conflict, or diseases and illnesses that cannot be treated in your home country.

☀ ATTENTION
Poverty or general lack of freedom are not reasons enough to get asy- lum

Valid evidence

Make sure your story is supported by any evidence. This will make it much more credible in the eyes of the authorities. This evidence can consist of:

► photographs of situations and/or places that appear in your story

► Letters, emails or messages from Facebook or WhatsApp that support your story

► Newspaper articles about events that are part of your story, or ones that you are mentioned in (e.g. of terrorist attacks, political resistance etc)

During the investigation of your case you will have to go to several interviews. It is very
important that your story is coherent and exactly the same every time, wit- hout contradictions, since the police will write down every decla- ration.You should write down your story in as much detail as possible and study it many times until it is all clear in your memory. Do this before your first interview, to make sure that you don t forget anything or accidentally give you wrong dates etc.

Positive decision

If you are granted asylum or hu- manitarian protection, you have the right to get legal
identification documents from Spain. These are a residency card and a N.I.E (iden- tification number for foreigners ☞ chap. 3.4.1 : N.I.E.). These will give the right to live and work lewed every year.

Negative decision

If you get a negative decision in your asylum application, contact your lawyer immediately. You have one month to legally appeal this decision. If you have been through all the asylum process and the decision is still negative, you can apply for asylum a second time. If that it is again denied you can try to get your residence on the grounds of arraigo (☞ chap. 7 : Residency in Spain)

¡POR FIN TENEMOS LOGO!

Nos hace mucha ilusión presentaros nuestro logo, que aunque es bastante explícito, queremos explicarlo un poquito.

Evidentemente, aunque el “problema” de la emigración es mundial (aunque más bien es una consecuencia a un problema de esta sociedad), somos la frontera sur, así que nuestro referente es África.

Los colores son los 4 colores representativos del Panafricanismo, rojo de la sangre de aquellos que murieron a causa de la esclavitud, colonización y guerras, negro del color de la persona africana, amarillo por la riqueza mineral y agrícola de África y verde de los bosques y la riqueza natural.
Colores que llevan muchas banderas de países africanos y americanos, y que ahora son los nuestros!.

Y las huellas son el camino de las personas que van y vienen. De las personas migrantes, sean del color, la cultura, la lengua y el país que sean.

Gracias a quienes han colaborado en su diseño. 

logo